Les Masques …

L’étymologie du mot personnalité a son origine du mot latin persona qui signifie « masque de théâtre ».

Le masque apparaît déjà dans les origines de la représentation théâtrale, plus précisément dans la civilisation grecque.

Cet art de dissimulation est pour l’individu une forme d’autoprotection vis-à-vis de son contexte extérieur (Huber 1995).

Chaque masque identifie les caractéristiques du personnage joué aussi bien, dans sa représentation de nature tragique ou au contraire comique (Huber 1995).

Chaque scénario avait comme objectif de déclencher chez les spectateurs des émotions spécifiques à savoir le bonheur, la tristesse ou la colère.

Par analogie, l’individu possède un certain art de simuler ou cacher son état d’esprit, optant de ce fait pour assumer ses masques de défenses.

L’utilisation d’un masque a pour but d’actionner un rôle, est un modèle d’imitation d’un comportement spécifique d’un personnage, cachant de cette façon l’authenticité, la vraie personnalité de la vraie nature de la personne.

Selon Huber  (1995) les masques présentent des caractéristiques que nous retrouvons dans la notion de personnalité.

Persona renvoie à ce que la personne semble être aux yeux des autres, mais qu’elle n’est pas; le rôle que l’individu exécute dans la vie; un ensemble de qualités personnelles.

La réponse du suivi psychologique adopté est ajusté á la spécificité des patients enfants, adolescents et adultes qui se confrontent à des difficultés dans la sphère comportementale, émotionnelle et relationnelle.

La nature de la prise en charge a son origine dans la phrase  suivante : « Pour rechercher la vérité, la meilleure méthode consiste peut-être à commencer par soumettre à la critique nos croyances les plus chères.

Ce projet pourra sembler retors à certains, mais non à ceux qui veulent découvrir la vérité et ne s’en effrayent pas » – Karl Popper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *